Stockage du bois de chauffage

fr.ofenseite.com 10.09.2015 09:53 | 0 Commentaires

 

Avant de le brûler, il est crucial de laisser sécher correctement le bois afin d’atteindre une humidité résiduelle de moins de 20%. Ce procédé qui est obligatoire et, si l’on n’a pas recourt à un séchage industriel, a lieu pendant le stockage du bois. 

Du bois trop humide amène plusieurs désavantages et dangers. D’une part la teneur en eau dégrade la qualité de la combustion, dégageant ainsi des gaz toxiques comme du monoxyde de carbone et des hydrocarbures polycycliques. D’autre part la combustion de bois trop humides ou vert provoque de la formation de bistre, augmentant le risque d’incendie. Enfin le bois humide chauffe moins bien, provoquant des dégâts aussi bien à l’environnement qu’a votre portefeuille. 
 

C’est pour ces raisons qu’il est important de stocker son bois de la bonne façon. Avant le stockage le bois doit être fendu en petite bûches de différentes tailles afin de faciliter l’utilisation de votre poêle. Les bûches entièrement recouvertes d’écorce sont celles qui sèchent le plus difficilement même si paradoxalement cette écorce peut être une protection contre l’humidité et la pluie.
 

Le point important suivant est le lieu de stockage. Le plus évident et le plus utilisé est le mur d’une maison. Les bûches sont stockées sous le toit où elles sont protégées de la pluie et de la neige. Ici il faut prendre garde à ce que les bûches ne soient ni en contact avec le mur ni avec le sol. En effet lors d’un contact direct avec le sol et l’absence de passage d’air les bois pourrit et moisit. Pour laisser de l’air entre votre tas de bois et le sol des planches en bois ou encore des palettes sont parfaits. Lors d’un contact direct avec le mur, on risque l’apparition de moisissures sur le mur, pour éviter cela on conseille généralement un espace d’une largeur de main avec le mur en question. Enfin si possible il est conseillé d’orienter votre stock de bois vers le Sud afin de bénéficier du soleil pour sécher votre bois au plus vite. Il en va de même pour le vent qui accélèrera sensiblement le processus de séchage. 
 

On pourra aussi utiliser des caisses en grillage métallique pour le stockage. On peut se contenter de jeter le bois dans les caisses et profiter d’un temps de séchage plus courts grâce à la meilleure circulation d’air. D’autres préféreront réaliser leur propre tas de bois, recouvert d’un toit incliné et facilement décorables par vos soins. 
 

Quelle que soit la solution retenue il est important de protéger votre bois de l’humidité et des nuisibles. Les rats affectionnent par exemple particulièrement se nicher sous les tas de bois. 
 

Il ne faut en aucun cas stocker vos bûches dans des endroits mal ventilés comme des caves. Il est tout aussi déconseillé d’utiliser du film plastique tendu pour couvrir votre stock.
 

La durée de stockage optimale est quant à elle controversée. Les différentes opinions divergent de 1 à 3 ans. En général, après 2 à 3 ans de séchage vous avez l’assurance d’avoir un bois sec. En cas de doute vous pouvez vérifier l’humidité résiduelle à l’aide d’un appareil de mesure adapté. Un stockage trop long peut mener à une décomposition du bois et à la perte d’une partie de sa puissance calorifique alors qu’un stockage trop court va de pair avec une humidité résiduelle trop importante. Une autre règle est que, les bois plus tendres sèchent généralement plus vite que les bois durs. Enfin, le bois coupé dans une période froide de l’année aura lui aussi besoin de moins de temps pour sécher.

Entrer un commentaire

500 caractères max.
* Données obligatoires