Maintien de température de retour

Les groupes de maintien de la température de retour sont utilisés dans les installations de poêles bouilleurs ou de chaudières. En principe il s'agit d'une valve, d'un thermostat intégré à une pompe de circulation et de vannes. Lors de l'installation il est important que le groupe si situe près du poêle, entre l'arrivée d'eau du poêle et la sortie d'eau de celui-ci, tel un bypass.

L'eau se trouvant dans le ballon à l'intérieur du poêle est chauffée par la combustion et passe ensuite par le groupe de maintien de la température de retour. En fonction de la température de l'eau, celle-ci est réinjectée dans le poêle ou envoyée vers le ballon tampon. De cette façon le groupe assure une température minimale de l'eau qui pénètre dans le poêle. La température optimale du mélange est comprise entre 60°C et 70°C. Par exemple, sur un groupe donné pour une température en dessous de 63°C, le thermostat maintient la vanne fermée et l'eau retourne directement dans le poêle. De cette façon le poêle est amené rapidement à la température optimale de fonctionnement. Une fois cette température atteinte, la valve s'ouvre et autorise l'eau à chauffer le ballon tampon. Une fois le poêle éteint la température baisse elle aussi provocant une fermeture du circuit ballon tampon & chauffage en arrêtant tout simplement la pompe.
savoir plus
Liste d'articles Maintien de température de retour: 6
Les groupes de maintien de la température de retour sont utilisés dans les installations de poêles bouilleurs ou de chaudières. En principe il s'agit d'une valve, d'un thermostat intégré à une pompe de circulation et de vannes. Lors de l'installation il est important que le groupe si situe près du poêle, entre l'arrivée d'eau du poêle et la sortie d'eau de celui-ci, tel un bypass.

L'eau se trouvant dans le ballon à l'intérieur du poêle est chauffée par la combustion et passe ensuite par le groupe de maintien de la température de retour. En fonction de la température de l'eau, celle-ci est réinjectée dans le poêle ou envoyée vers le ballon tampon. De cette façon le groupe assure une température minimale de l'eau qui pénètre dans le poêle. La température optimale du mélange est comprise entre 60°C et 70°C. Par exemple, sur un groupe donné pour une température en dessous de 63°C, le thermostat maintient la vanne fermée et l'eau retourne directement dans le poêle. De cette façon le poêle est amené rapidement à la température optimale de fonctionnement. Une fois cette température atteinte, la valve s'ouvre et autorise l'eau à chauffer le ballon tampon. Une fois le poêle éteint la température baisse elle aussi provocant une fermeture du circuit ballon tampon & chauffage en arrêtant tout simplement la pompe.

Le groupe de maintien évite ainsi la formation de condensation et les dépôts de suie, assurant une combustion plus propre. Afin d'offrir une longue vie à votre source de chaleur, veillez à bien choisir le thermostat adéquat. Il est très important d'installer le groupe de maintien le plus près possible de la source de chaleur, afin que la mesure des températures soit la plus exacte possible. Lors de mauvaises installations ou réglages, de la suie peut rapidement se former dans l'échangeur thermique, faisant rapidement baisser le rendement de votre poêle ou de votre chaudière. Vous risquez de plus de provoquer des mauvaises odeurs voire des dégâts irréparables à votre poêle. Il est également intéressant d'utiliser des raccords rapides afin de pouvoir effectuer un changement de pompe sans grande difficulté.

Les produits de la société Termoventiler AB, plus précisément la gamme Laddomat, sont très appréciés. Ils sont naturellement présents dans notre catalogue.
Lire plus