Maintenance de la cheminée

fr.ofenseite.com 10.09.2015 09:45 | 0 Commentaires

Ramoneur sur toit avant le conduit de cheminée, nettoyage de cheminéeOn nous demande souvent si les poêles doivent être entretenus aussi pendant l’été, et quels sont les produits à utiliser dans ce cas pour maintenir le poêle dans un état prêt l’utilisation. Une question fréquente également concerne le nettoyage des tuyaux, notamment les tubes de fumées, les raccords ou même le tubage. Cet article va donc exposer tout ce qu’il faut prendre en compte pour un entretien optimal de votre poêle, et bien sur comment vous pouvez au mieux prendre soin, autant de l’intérieur de votre poêle mais aussi de son environnement, dans quels intervalles il faut agir etc.  

Un poêle bien entretenu ne brille pas seulement extérieurement. En effet, un nettoyage soigné de l’intérieur de votre poêle, plus spécifiquement de la grille et du tube de fumées permet un meilleur rendement lors de la combustion. En effet ces deux éléments sont cruciaux dans la qualité du tirant d’air, leur nettoyage permet ainsi de conserver une arrivée d’air constante et suffisante à une combustion idéale. Bien sûr tout cela sera accompagné du plaisir que vous prendrez à observer les flammes à travers une vitre propre. Il faudra donc retenir que l’entretien est important à intervalles réguliers, et que cela influe sur la durée de vie de votre poêle.

Le nettoyage de votre conduit est conseillé à intervalles annuels. Il devrait être effectué par votre ramoneur local. Néanmoins vous pouvez vous-même prendre en charge le nettoyage de tous les autres éléments. Nous rappelons que le nettoyage doit se faire lorsque le poêle est totalement froid, il est donc pas pratique de prévoir un nettoyage pendant la période où le chauffage est indispensable, en général l’hiver et le printemps. Le plus simple reste donc de prévoir cet entretien pour l’été.

Il faut dans tous les cas bien différencier les nettoyages ponctuels des nettoyages en profondeur à périodicité annuelle. Nous vous conseillons par exemple de nettoyer sommairement les restes de centres, de secouer la grille de poêle, et de retirer les traces noires à l’intérieur du poêle après chaque feu. De plus si vous n’avez pas de vitre auto nettoyante nous conseillons d’essuyer celle-ci après chaque feu afin de bénéficier d’une vue toujours aussi parfaite sur les flammes et d’éviter que la suie ne se glace sur la vitre. Pour la plupart de ses opérations vous pouvez utiliser vos ustensiles de poêle, ou même un aspirateur à cendres si vous souhaitez aspirer les derniers restes de cendres froides.

Pour ce qui est de l’entretien annuel on discernera les nettoyages intérieur et extérieur. Quand le nettoyage extérieur concerne la vitre, les façades, et les plaques de cuisson dans le cas d’une cuisinière le nettoyage intérieur est lui bien plus important. Il concerne le foyer, l’intérieur de la vitre, l’évacuation des fumées, le four dans le cas d’une cuisinière et surtout tout le tubage. En plus du nettoyage on contrôlera aussi divers éléments tels que les arrivées d’air, les raccords avec le circuit hydraulique, les connexions électriques et les divers éléments de sécurité thermiques protégeant le ballon de chauffe des poêles bouilleurs.  

Les surfaces céramiques, en stéatite lisse, en grès ou peintes se nettoient à l’eau claire avec un chiffon doux. Dans le cas d’un habillage en stéatite rugueuse on évitera le chiffon microfibre qui perdra beaucoup de fibres au contact de la pierre. Pour les surfaces revêtues par poudre on emploiera un peu de savon ou de produit vaisselle. Pour le nettoyage de la vitre on utilisera un produit spécialisé pour le nettoyage des surfaces vitrocéramiques. Comme mêmes les vitres auto nettoyantes restent parfois un peu sales vous pouvez en plus des nettoyages rapides retirer les résidus avec un grattoir à plaque de cuisson vitrocéramiques (lame toujours parallèle à la vitre). On évitera dans tous les cas l’utilisation d’éponges, de produits à récurer ou les nettoyants chimiques car ils sont susceptibles d’endommager les matériaux résistants aux hautes températures.

Une astuce pour moins de saleté : utilisez du bois aussi sec que possible et placez vos bûches avec l’écorce vers l’intérieur de poêle, parallèlement à la porte. De cette façon vous diminuez l’exposition de la vitre à la vapeur d’eau et à la suie.

Entrer un commentaire

500 caractères max.
* Données obligatoires