Comment ralentir la combustion dans mon poele

fr.ofenseite.com 10.09.2015 09:39 | 0 Commentaires

Cheminée à bois décorée, chauffage à bois confortableComment ralentir la combustion dans mon poêle ?

Vous avez l’impression de devoir bien trop souvent recharger votre poêle en combustible ? Vous avez l’impression que votre poêle consomme de grandes quantités de bois de chauffage sans véritablement chauffer votre habitation ? Ou alors votre vitre de poêle est totalement opaque en l’espace de quelques jours, car elle est recouverte bien plus rapidement à cause d’une combustion de beaucoup de bois ? Ces trois symptômes peuvent indiquer une vitesse de combustion non adéquate dans votre poêle. Mais comment s’assurer d’une combustion propre et efficace qui ne réduira pas votre stock de bois à néant ?  

Le bois lui-même influe sur la vitesse de combustion

Déjà lors du choix de votre bois, vous influencez indirectement la vitesse de combustion dans votre poêle. En effet, les différents types de bois brûlent à des vitesses différentes. De manière générale les bois légers, dont les résineux, brûlent plus vite que les bois durs comme le hêtre ou le chêne. Les bois sont considérés comme légers pour une masse volumique sous 0,55g/cm3 et brûlent plus rapidement grâce à la meilleure circulation d’air à travers le bois. Les bois durs quant à eux brûlent bien plus lentement à cause de leur densité bien plus élevée et sont donc idéaux pour un feu qui tiendra longtemps. De plus, cette combustion lente rejette moins de polluants. Une autre approche pour l’obtention d’une combustion lente peut être l’utilisation de briquettes de bois, ou de charbon. De ces deux solutions,

la briquette de bois reste la plus écologique, et présente le même pouvoir calorifique que le charbon. Les différences de prix entre ces deux combustibles dépendent de leur qualité respective et de leur pouvoir calorifique. La règle que le prix augmente avec le pouvoir calorifique est en général respectée. On pourra donc s’intéresser aux briquettes malgré leur prix plus important que le bois. Néanmoins, ces briquettes ne présentent pas le même attrait esthétique que votre stock de bois classique.

En plus du choix du type de bois, la teneur en eau est un facteur déterminant pour la durée de combustion. Le bois mouillé brûle doucement. Mais ceci ne veut pas dire qu’il fournira plus de chaleur. En effet, lors de la combustion du bois mouillé, l’énergie fournie par la combustion est consommée par l’évaporation de l’eau contenue dans le bois. Le bois se consume plutôt que de brûler et les gaz formés ne sont pas entièrement brûlés du fait de la faible température de combustion. Ainsi, en plus de gâcher votre bois, vous salissez rapidement votre poêle et votre conduit avec d’importantes quantités de suie.

Parfois moins égal plus!

Un facteur supplémentaire de la durée de combustion est l’apport d’air, et plus précisément d’oxygène, nécessaire à toute combustion. Néanmoins bien que le comburant (ici l’oxygène) soit essentiel, une présence en trop grande quantité peut être nocive à une combustion contrôlée, et accélérer la combustion. Un mauvais réglage de votre tirage peut donc occasionner une combustion trop rapide et donc une diminution de la chaleur diffusée par votre poêle. Vous devriez donc veiller à fournir une arrivée d’air constante et pondérée. Après que votre feu ait bien pris vous devriez fermer l’arrivée d’air primaire pour ne laisser que l’arrivée secondaire ouverte. En effet une grosse arrivée d’air accélèrerait beaucoup la combustion et chasserait une grande partie de la chaleur produite dans le conduit plutôt que de la diffuser dans votre pièce. Si malgré tout la perte de chaleur est trop importante vous pouvez aussi installer une clé de tirage au niveau de la cheminée pour ralentir l’évacuation des fumées chaudes.

Vous voyez donc qu’une combustion lente n’est pas forcément garante d’une production de chaleur durable. Celle-ci dépend du type de bois, de ses caractéristiques (densité et teneur en eau) et de la régulation de l’arrivée d’air.

Entrer un commentaire

500 caractères max.
* Données obligatoires