Comment déterminer l'humidité restante dans le bois

fr.ofenseite.com 10.09.2015 10:03 | 0 Commentaires

Chauffage avec un poêle à bois ou à granulés, bûches, pellets à boisPour une combustion sans trop de fumée mais cependant pour un résultat performante vous devez utiliser du bois sec. Beaucoup de propriétaires d'un poêle de cheminée sont certainement conscients de ce fait. Savez-vous cependant aussi, comment vous pouvez déterminer en principe l'humidité restante dans le bois ? Avec cet article, nous voudrions vous décrire qu’est-ce que l'humidité du bois c’est à dire, comment on peut les reconnaître et les mesurer et quelle influence cela a chaque fois sur la combustion dans votre poêle de cheminée.

L'humidité du bois décrit chaque fois la part proportionnelle de l'eau dans le bois et cette valeur a une importance décisive en vue de la combustion, mais bien évidement aussi en vue de la formation de moisissure et de champignon. L'humidité du bois apparait non seulement à une influence d'eau directe (sois la pluie ou l'inondation), mais encore indirectement par l'humidité de l'air, puisque l'humidité du bois se comporte directement proportionnellement à l'humidité aérienne. De ce fait la valeur de l'humidité du bois est découverte de la masse de l'eau contenue par masse de la part de bois respective.

Linguistiquement on distingue entre quatre niveaux différents concernant l'humidité ou la sécheresse du bois. Le bois peut être absolument sec (comme par exemple «  atro »; masse sèche), sec à l'air (lutro; après le stockage sec à l'air de plusieurs années), frais de forêt (forestier entreposé) ou très frais (aussi appelé « bois vert frais de jus » juste après la coupe).

Vous pouvez déterminer  l'humidité de vos bois de chauffage d’une manière diverse, mais il vaut mieux d’avoir un humidimètre électrique chez soi, qui permet sois la résistance électrique ou la conductibilité électrique des conclusions (interférences) sur l'humidité du bois, surtout dans le domaine entre 5 jusqu'au maximum 30 pour cent.  Pour cela avec l’humidimètre deux électrodes (sonde d’insertion) sont introduits à chaque fin de la bûche. Ainsi, généralement, un tel procédé se prête avant tout pour le bois de bûche déjà stocké. Cependant, pour éviter l’incertitude de la mesure, vous deviez éviter les trous  et les fissures du bois et mesurer à plusieurs fois sur des diverses surfaces.

Les effets de l'humidité du bois sur le degré d'efficacité de votre combustion ne sont pas à sous-estimer, ils influencent en effet fortement la combustion : pendant que le bois frais de forêt expulse, par exemple, une valeur de combustion d'environ 7.000 joules par kg, les bois sec à l'air atteint déjà  une valeur d'environ 16.000 joules par kg, et le bois traité thermique arrive même à une valeur de 18.000 joules par kg. Plus sec vos bois de chauffage sont, le mieux est la combustion.  

Cependant il ne faut pas confondre l'humidité du bois avec le teneur en eau du bois, puisque le teneur en eau se rapporte au rapport de la part d'eau par rapport à la masse du bois mouillé.

Entrer un commentaire

500 caractères max.
* Données obligatoires